Catalogue TRIONYX

94 © TRIONYX se réserve le droit de modifier les caractéristiques techniques sans préavis. Édition Armoires inflammables Armoires corrosifs Armoires toxiques et multirisques Gamme phytosanitaires Hottes et armoires à filtration - Ventilation Rétention et Récipients Armoires àdocuments Équipements anti-feu Douches et premiers secours GÉNÉRALITÉS : Pour des raisons évidentes de sécurité (risques d’incendie, d’explosion, d’intoxication, de corrosion...), les liquides dangereux doivent être stockés et manipulés dans des récipients de sécurité adaptés. Le transport de matières dangereuses est soumis à une réglementation particulière. Seuls les récipients agréés UN garantissent un niveau de sécurité optimal pour le transport des liquides dangereux. Les récipients de sécurité se démarquent par rapport aux récipients de sûreté, par le fait d’être composés d’éléments de sécurité : • Grilles pare-flammes : empêchant la propagation des flammes au liquide contenu dans le récipient lui même; • Soupape de surpression : empêchant l’explosion du récipient à cause d’une pression trop importante dans celui-ci. • Pictogrammes normalisés : permettant d’indiquer le type de produit stocké dans le récipient et d’écarter tout risque de mélange de produits incompatibles. Des fiches de sécurité doivent également être présentes à proximité des postes de travail permettant aux secours d’agir avec efficacité. NORMALISATION : UN (UNITED NATION) : Les récipients portant la mention UN sont homologués pour le transport, par route, des matières dangereuses. FM (FACTORY MUTUAL) : Assurance internationale et organe accréditant le matériel de sécurité et conseillant les entreprises. CNPP (CENTRE NATIONAL DE PREVENTION ET DE PROTECTION) : Organisme de référence réalisant des essais et contrôles des matériels de sécurité. GÉNÉRALITÉS : Tout produit chimique stocké doit être placé au-dessus d’une rétention. Les réglementations diffèrent selon les sites industriels ou collectivités, mais également selon la nature des produits entreposés. RÉGLEMENTATION : Article 25 de l’arrêté du 4 octobre 2010 (Arrêté du 19 juillet 2011, article 2 et Arrêté du 11 mai 2015, article 45) I. Tout stockage d’un liquide susceptible de créer une pollution des eaux ou des sols est associé à une capacité de rétention dont le volume est au moins égal à la plus grande des deux valeurs suivantes : 100 % de la capacité du plus grand réservoir ; 50 % de la capacité totale des réservoirs associés. Cette disposition n’est pas applicable aux bassins de traitement des eaux résiduaires. Pour les stockages de récipients mobiles de capacité unitaire inférieure ou égale à 250 litres, la capacité de rétention est au moins égale à : – dans le cas de liquides inflammables « ou de liquides combustibles de point éclair compris entre 60° C et 93° C », 50 % de la capacité totale des fûts ; – dans les autres cas, 20 % de la capacité totale des fûts ; – dans tous les cas, 800 litres au minimum ou égale à la capacité totale lorsque celle-ci est inférieure à 800 litres. II. La capacité de rétention est étanche aux produits qu’elle pourrait contenir. Elle résiste à la pression statique du produit éventuellement répandu et à l’action physico-chimique des produits pouvant être recueillis. Il en est de même pour son dispositif d’obturation qui est maintenu fermé. L’étanchéité du (ou des) réservoir(s) associé(s) est conçue pour pouvoir être contrôlée à tout moment, sauf impossibilité technique justifiée par l’exploitant. Les produits récupérés en cas d’accident ne peuvent être rejetés que dans des conditions conformes aux prescriptions applicables à l’installation en matières de rejets ou sont éliminés comme les déchets. Les réservoirs ou récipients contenant des produits incompatibles ne sont pas associés à une même rétention. Le stockage des liquides inflammables, toxiques, corrosifs ou dangereux pour l’environnement « ainsi que des liquides combustibles de point éclair compris entre 60° C et 93° C, » n’est autorisé sous le niveau du sol environnant que dans des réservoirs en fosse maçonnée ou assimilés. III. Les aires de chargement et de déchargement routier et ferroviaire sont étanches et reliées à des rétentions dimensionnées selon les mêmes règles. Le stockage et la manipulation de produits dangereux ou polluants, solides ou liquides (ou liquéfiés dont la température d’ébullition à pression atmosphérique est supérieure à 0°C) sont effectués sur des aires étanches et aménagées pour la récupération des fuites éventuelles. Les dispositions des deux alinéas précédents ne sont pas applicables aux installations relevant des rubriques 1435 et 2510 qui font déjà l’objet de dispositions spécifiques. IV. Les stockages des déchets susceptibles de contenir des produits polluants sont réalisés sur des aires étanches et aménagées pour la récupération des eaux de ruissellement. ÉQUIPEMENT POUR LA RÉTENTION DES PRODUITS DANGEREUX RÉCIPIENTS DE SÉCURITÉ Dans cette partie du catalogue, vous trouverez : Bacs de rétention Art. 10 Arrêté du 02/02/1998 Série BR Rayonnages de sécurité Art. 10 Arrêté du 02/02/1998 Série R Planchers et palettes de rétention Art. 10 Arrêté du 02/02/1998 Série G Flacons de sûreté Série M Récipients double usage U.N. Série K Récipients de sécurité en acier étamé / HDPE FM - OSHA - NFPA Série J Récipients de sécurité en acier inox FM - CNPP - U.N. Série S Armoire à fûts Art. 10 Arrêté du 02/02/1998 Série 14.F 07/2019

RkJQdWJsaXNoZXIy NzMzODQ=